top of page
  • er68958

Concert exceptionnel : Klaus Mäkelä et l'Orchestre de Paris au Louvre

Dernière mise à jour : 12 mars

Invités réguliers du Louvre pour de grands concerts symphoniques sous la Pyramide lors de la Fête de la musique, Klaus Mäkelä et les musiciens de l'Orchestre de Paris vous proposent ce printemps des rendez-vous musicaux inédits dans de nombreux espaces du musée pour une carte blanche exceptionnelle. Celle-ci s'inscrit dans la nouvelle programmation des concerts et spectacles du Louvre, qui a pour vocation de faire entendre d'autres voix, de faire dialoguer de multiples sensibilités et de susciter de nouveaux regards sur les oeuvres et sur les lieux du musée.


Concert à Paris le Louvre
Paris le Louvre


La passion de Klaus Mäkelä pour le Louvre trouve sa source dans sa prime enfance et les premières visites familiales au musée. « Je devais avoir six ou sept ans, se souvient-il. Ce qui m'avait alors marqué, ce n'est pas une oeuvre en particulier. Mais leur profusion, le gigantisme des espaces. Il me semble encore revoir la Grande Galerie à hauteur d'enfant. Ce n'est sans doute pas un hasard si j'ai ensuite développé un amour pour les peintures italiennes et espagnoles. »


Du 2 mars au 16 juin 2024, le Louvre l'accueille largement pour un dialogue inédit entre la musique et les oeuvres visuelles. Parcourant les galeries, Klaus Mäkelä s'est enthousiasmé pour les grandes scènes de batailles de Charles Le Brun devant lesquelles celui qui est aussi un violoncelliste reconnu retrouvera le 2 mars son instrument en compagnie de ses collègues de l'Orchestre de Paris, pour célébrer Biber aussi bien qu'Enesco. Reprenant la baguette le 13 juin, c'est devant Le Sacre de Napoléon de David, que Klaus Mäkelä dirigera en petit effectif les Eight Songs for a Mad King de Sir Peter Maxwell Davies, ainsi que la Music for the Funeral of Queen Mary de Purcell, avant de retrouver, le 16 juin, son orchestre au complet sous la Pyramide du Louvre pour la Quatrième Symphonie de Mahler.


Autre temps fort de cette carte blanche, le 12 avril, la projection en avant-première et en public à l'Auditorium, du film consacré à Klaus Mäkelä par le grand documentariste Bruno Monsaingeon, en présence du réalisateur, et dans le cadre des Journées Internationales du Film sur l'Art (JIFA).


Également donné à l'Auditorium, le concert de musique de chambre interprété par les musiciens de l'Orchestre de Paris le 20 avril sera consacré à Brahms et Schönberg. On mentionnera aussi, en marge de cette carte blanche, la participation du Choeur de Jeunes de l'Orchestre de Paris les 13 et 14 mai, aux concerts donnés par le duo Birds on a Wire, formé par Rosemary Stanley et Dom La Nena.


A l'occasion de cette invitation, Laurence des Cars, Présidente-directrice du musée du Louvre, a notamment déclaré : « Je me réjouis qu'à travers cette carte blanche, Klaus Mäkelä, immense musicien mais aussi grand amoureux de l'art, emmène le partenariat qui lie notre musée à l'Orchestre de Paris vers de nouveaux chemins toujours plus riches et passionnants. Nous sommes très fiers d'accueillir de tels artistes qui nous font redécouvrir le Louvre autrement ».




À propos de Klaus Mäkelä, Un Maestro Moderne


Dans le monde de la musique classique, certains noms émergent avec une force et une présence qui défient les conventions et les attentes. Klaus Mäkelä, jeune chef d'orchestre finlandais, représente une figure de proue de cette nouvelle génération de maestros. Sa carrière, bien que jalonnée de succès retentissants, n'est pas exempte de controverses. Cet article explore les facettes multiples de sa carrière, en mettant en lumière tant ses réalisations que les moments qui ont suscité le débat.


Klaus Mäkelä a connu une ascension fulgurante dans le monde de la musique classique, s'imposant rapidement comme un chef d'orchestre de premier plan. Sa capacité à interpréter les œuvres classiques avec une sensibilité nouvelle et une approche innovante lui a valu l'admiration de nombreux mélomanes. Mäkelä combine une compréhension profonde du répertoire traditionnel avec une volonté d'expérimenter, de revisiter les œuvres célèbres sous un jour nouveau, enrichissant ainsi l'expérience d'écoute.


Toutefois, la carrière de Mäkelä n'est pas sans controverses. Sa nomination rapide à des postes de direction dans des orchestres de renommée a suscité des débats sur la jeunesse et l'expérience dans le monde de la direction d'orchestre. Certains critiques ont questionné sa légitimité, arguant que son ascension était trop rapide pour être justifiée uniquement par son talent. Ces débats soulèvent des questions importantes sur les critères de sélection des chefs d'orchestre et sur la valeur accordée à l'expérience par rapport au talent brut.


Malgré ces controverses, Mäkelä continue de repousser les limites de la musique classique à travers ses collaborations et ses projets. Il a travaillé avec des solistes de renom et a dirigé des orchestres autour du globe, apportant sa vision unique à chaque performance. Ses projets vont au-delà des salles de concert traditionnelles, explorant des formats innovants pour rendre la musique classique plus accessible au grand public.


L'impact culturel de Klaus Mäkelä est indéniable. Il contribue à façonner l'avenir de la musique classique, en introduisant des idées novatrices qui attirent un nouveau public. Sa vision pour l'avenir de la musique inclut non seulement l'excellence artistique mais aussi une responsabilité sociale, visant à utiliser la musique comme un moyen de dialogue et de compréhension mutuelle.


Klaus Mäkelä incarne la figure du maestro moderne, dont la carrière illustre parfaitement la dynamique entre tradition et innovation. Malgré les controverses, son influence sur la musique classique est profonde et durable. Son approche fraîche et sa passion pour la musique continuent d'inspirer et de captiver les audiences du monde entier.

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page